Le guide du bikepacking

Véritable philosophie de voyage, le bikepacking se repend de plus en plus et touche un public très diversifié. En effet, la popularité du vélo n’a jamais été aussi importante et la sensibilité aux voyages “écolos” et libre s’est intensifié. Sur ce site dédié au bikepacking, nous allons vous donner envie, vous informer, vous expliquer ce qu’est être un bikepacker, comment se préparer, quel matériel emporter et quels sont les meilleurs itinéraires selon votre niveau.

Définition : Le bikepacking, qu’est-ce que c’est ?

Définition bikepacking
Définition bikepacking

On entend beaucoup parler de bikepacking, mais qu’est-ce que c’est au juste ? Mode éphémère, nouvelle tendance, philosophie de voyage ? Nous allons tenter de répondre à cette question, en vous montrant avant tout que le bikepacking, ce n’est pas si récent qu’on le pense.

En effet, la pratique du bikepacking n’est pas nouvelle, mais elle s’est démocratisée petit à petit au fil du temps.

Pour faire court, un peu dire que le bikepacking, c’est une aventure à vélo où on voyage léger. Une aventure à faire en solitaire ou à plusieurs, peu importe d’où l’on part, la destination et l’équipement. Se lancer dans le bikepacking, c’est démarrer une nouvelle aventure, affranchie de toutes limites. C’est voyager en mode minimaliste avec le strict nécessaire pour partir à la découverte d’endroits inconnus, pouvoir s’arrêter où et quand on veut, descendre de son vélo pour faire des visites… des randonnées.

Le bikepacker n’hésite pas à sortir des sentiers battus pour s’aventurer sur des parcours moins conventionnels, bossus, avec du relief…En bikepacking, il n’y a pas de limite de temps, de distance, ni aucunes autres limites.

Il n’y a d’ailleurs pas non plus de normes à respecter en termes de matériel et d’équipement. Nous allons vous donner une liste d’équipements indispensables, mais ensuite, vous faites comme bon vous semble.

Il n’y a pas de vélo type, celui-ci doit être léger, mais robuste, passe-partout… l’idéal est d’ailleurs de commencer avec son vélo actuel afin d’investir dans un vélo gravel, un VTC ou encore un vélo de route.

Quels sont les avantages du bikepacking ?

En bikepacking, comme nous l’avons dit plus haut, on voyage léger. Cela permet donc d’atteindre des vitesses plus élevées et de parcourir des meilleures distances par jour, en partant d’un point A et en allant à un point B tout en découvrant un maximum de paysages riches et variés.

Cet art de voyager léger en mode bikepacking permet de s’affranchir de certaines contraintes et de s’engager sur des terrains tumultueux, mais ce n’est pas une obligation, il y en a pour tous les gouts et les niveaux. Plus vous serez expérimenté, plus vous pourrez aller à la découverte d’endroits insolites, cachés, intimes et prendre du plaisir sur votre vélo.

Quelles différences entre bikepacking et vélo tourisme ?

cyclotourisme

On se demande souvent si le bikepacking et le vélo tourisme sont la même chose, et si non, quelles sont les différences entre ces deux disciplines.

Le premier élément de réponse est au niveau de l’équipement. En bikepacking, on voyage avec le strict nécessaire dans ses sacoches accrochées au cadre ou à la selle. L’équipement est ainsi à la fois plus transportable et plus léger, ce qui rend les déplacements plus faciles pour réaliser des longues distances ou aller sur des chemins compliqués.

D’une manière générale, le cyclo tourisme ou vélo tourisme est plus adapté à des voyages plus “calmes”, avec des phases sans vélo plus fréquences, plus de visites, rencontres…Le bikepacking a un aspect plus sportif, légèrement axé sur la performance sans pour autant en faire une compétition.

D’ailleurs, on remarquera qu’en bikepacking, on s’attaquera plus fréquemment à des chemins peu pratiques contrairement au vélo cyclisme où on suivra des itinéraires goudronnés, des pistes cyclables…

Comment se préparer pour son premier bikepacking ?

marek piwnicki k5pfrwtxo8w unsplash 1

Pour votre premier voyage en mode bikepacker, vous allez devoir vous préparer un minimum et cela tombe bien, vous êtes en bon endroit pour avoir la to-do list de la préparation d’un séjour de bikepacking :

  • Préparer son itinéraire : Soit vous partez d’un itinéraire populaire pour planifier votre séjour (idéal quand on débute), soit vous planifiez votre propre itinéraire. Grâce aux cartes satellites de Google Maps, il est possible de voir l’état de certaines routes par exemple vous anticiper votre aventure qui sera forcément pleine d’imprévus. Grâce à la carte sur votre téléphone ou bien votre montre connectée GPS, vous allez pouvoir suite votre parcours et chercher des itinéraires alternatifs en cas de problème.
  • Définir ses objectifs : Pour ne pas être déçu, ni se mettre la pression, il est essentiel de connaitre sa date de départ, mais aussi sa date d’arrivée. Votre motivation dépend de l’objectif (réalisable) que vous vous fixez. Pour votre premier voyage, ne visez pas trop haut, trop loin pour pouvoir augmenter au fur et à mesure et ne pas vous gâcher les vacances.
  • Le bon vélo : Vous allez passer plusieurs jours ou semaines sur votre vélo. Parfois en forêt, en ville, dans des sentiers…Vous devez posséder un vélo avec des pneus solides, avec des sacoches accrochées avec sécurité. Il existe différents types de vélo : les VTT, le gravel bike et le vélo de randonnée. Selon vos préférences, vous pouvez également choisir des pédales plates ou automatiques. Le choix des pédales de vélo est important car votre confort en dépend. Inutile de chercher à être la star d’Instagram avec un vélo super stylé. Misez plutôt sur le vélo le plus pratique.
  • Préparer l’équipement : Nous allons revenir dessus juste après dans ce guide, mais vous l’avez compris, il faut voyager léger pour pouvoir parcourir le plus de distance, rouler plus vite, moins de fatiguer et aller sur des sentiers battus. Quelques vêtements de rechange, un réchaud, de quoi dormir (matelas, bivouac…), un chargeur, une multiprise.
  • Ne pas négliger les repas : Il est important de prendre des forces pour chaque nouvelle journée. N’hésitez pas à bieeeen manger car le vélo brûle beaucoup de calories. Barres de céréales, encas sucrés, salés, tout ce qui vous fera plaisir et qui vous permettra de tenir toute la journée.

L’essentiel du matériel à emporter en bikepacking !

Vous ne savez pas exactement ce que vous devez posséder dans vos sacoches de vélo, voici une to-do list avec une base de ce qu’il faut emporter :

  • Un kit de réparation de vélo, vous allez forcément en avoir besoin
  • Un antivol pour vos sorties hors vélo, pour la nuit
  • Un matelas et un sac de couchage en duvet
  • Une lampes frontale
  • De quoi boire pendant que vous roulez
  • Une tente légère
  • Un réchaud pour le repas et le café (voir les différents types de réchauds)
  • Des vêtements qui sèches rapidement
  • Un bon éclairage de vélo
  • Votre trousse de premier secours
  • Votre trousse de toilette
  • Un chargeur smartphone et une batterie de secours
  • Une multiprise
  • Des encas

Les 5 meilleurs itinéraires de bikepacking en France et Europe en 2022

la baroudeuse unpaved race 1
  • La Baroudeuse Unpaved Race : Plutôt gravel ou route ? Cette course propose trois itinéraires de 400 à 2850 km. Autant vous dire qu’il y en a pour tous les niveaux. Un départ en Slovénie pour une arrivée dans les Alpes après avoir traversé 5 pays.
  • La French Divide : La 4ᵉ édition qui s’est déroulée en 2020 proposait un parcours de 2200 km à réaliser sur environ 15 jours avec pas moins de 32 000 mètres cumulés de dénivelé. Costaud ! La course a commencé à la frontière belge pour une fin proche de l’Espagne.
  • Le BikingMan : 6 courses en 1 au départ de Bastia. Cette course s’est déroulé en 2020 et a proposé un parcours de plus de 800 km répartis sur 5 jours.
  • La Gravel Tro Breizh : La GTB est une course qui propose de traverser les nombreux paysages de Bretagne, en passant par des endroits exceptionnels…
  • EuroVelo : Pour créer sa propre épreuve de bikepacking, sur-mesure. Il existe un tas de parcours préenregistrés en France et en Europe dont vous pouvez vous inspirer ou tout simplement copier. Que vous partiez de Bretagne, Alsace, du sud de la France, il y a forcément un itinéraire pour vous.

Si vous êtes plutôt compétition et que vous cherchez la performance, voici quelques courses très populaires :

  • Roc du Maroc : Une course à travers l’Afrique du Nord
  • Silk Road Mountain Race : Dans les montagnes du Kirghizstan, plusieurs centaines de KM à traverser
  • Act5 : En France, Allemagne, Belgique et au Luxembourg, une belle course à travers l’Europe.

%d blogueurs aiment cette page :