Le blog du bikepacking & du gravel

Dernier article :

Les plus lus

Tous les articles :

nettoyer chaine velo

Nettoyer la chaine de son vélo

La fréquence et l’ampleur du nettoyage de votre transmission dépendent de votre choix de lubrifiants, des habitudes de conduite et…

saris h3 test et avis

Test et avis du SARIS H3

Un prix abordable et un silence absolu sont deux choses qui ne vous viennent probablement pas à l’esprit lorsque vous…

elite suito t avis 1

Test et avis du Elite Suito

Les home trainers à entraînement direct offrent l’une des expériences de cyclisme en salle les plus silencieuses et les plus…

test elite direto xr

Test du Elite Direto XR

Le Direto XR est une version améliorée de la version Direto X à entraînement direct d’Elite, qui s’appuie sur le…

dsc 7918 1280x720

Test du Wahoo Kickr V5

La dernière révision de Wahoo pour son smart trainer Kickr haut de gamme est plus une évolution qu’une révolution, mais…

Qu’est-ce que le bikepacking ?

On entend beaucoup parler de bikepacking, mais qu’est-ce que c’est au juste ? Mode éphémère, nouvelle tendance, philosophie de voyage ? Nous allons tenter de répondre à cette question, en vous montrant avant tout que le bikepacking, ce n’est pas si récent qu’on le pense.

En effet, la pratique du bikepacking n’est pas nouvelle, mais elle s’est démocratisée petit à petit au fil du temps.

Pour faire court, un peu dire que le bikepacking, c’est une aventure à vélo où on voyage léger. Une aventure à faire en solitaire ou à plusieurs, peu importe d’où l’on part, la destination et l’équipement. Se lancer dans le bikepacking, c’est démarrer une nouvelle aventure, affranchie de toutes limites. C’est voyager en mode minimaliste avec le strict nécessaire pour partir à la découverte d’endroits inconnus, pouvoir s’arrêter où et quand on veut, descendre de son vélo pour faire des visites… des randonnées.

Le bikepacker n’hésite pas à sortir des sentiers battus pour s’aventurer sur des parcours moins conventionnels, bossus, avec du relief…En bikepacking, il n’y a pas de limite de temps, de distance, ni aucunes autres limites.

Il n’y a d’ailleurs pas non plus de normes à respecter en termes de matériel et d’équipement. Nous allons vous donner une liste d’équipements indispensables, mais ensuite, vous faites comme bon vous semble.

Il n’y a pas de vélo type, celui-ci doit être léger, mais robuste, passe-partout… l’idéal est d’ailleurs de commencer avec son vélo actuel afin d’investir dans un vélo gravel, un VTC ou encore un vélo de route.

Les avantages du bikepacking ?

En bikepacking, comme nous l’avons dit plus haut, on voyage léger. Cela permet donc d’atteindre des vitesses plus élevées et de parcourir des meilleures distances par jour, en partant d’un point A et en allant à un point B tout en découvrant un maximum de paysages riches et variés.

Cet art de voyager léger en mode bikepacking permet de s’affranchir de certaines contraintes et de s’engager sur des terrains tumultueux, mais ce n’est pas une obligation, il y en a pour tous les gouts et les niveaux. Plus vous serez expérimenté, plus vous pourrez aller à la découverte d’endroits insolites, cachés, intimes et prendre du plaisir sur votre vélo.

Quelles différences entre bikepacking et cyclotourisme ?

On se demande souvent si le bikepacking et le vélo tourisme sont la même chose, et si non, quelles sont les différences entre ces deux disciplines.

Le premier élément de réponse est au niveau de l’équipement. En bikepacking, on voyage avec le strict nécessaire dans ses sacoches accrochées au cadre ou à la selle. L’équipement est ainsi à la fois plus transportable et plus léger, ce qui rend les déplacements plus faciles pour réaliser des longues distances ou aller sur des chemins compliqués.

D’une manière générale, le cyclo tourisme ou vélo tourisme est plus adapté à des voyages plus “calmes”, avec des phases sans vélo plus fréquences, plus de visites, rencontres…Le bikepacking a un aspect plus sportif, légèrement axé sur la performance sans pour autant en faire une compétition.

D’ailleurs, on remarquera qu’en bikepacking, on s’attaquera plus fréquemment à des chemins peu pratiques contrairement au vélo cyclisme où on suivra des itinéraires goudronnés, des pistes cyclables…

Les 5 meilleurs itinéraires de bikepacking en France et Europe

  • La Baroudeuse Unpaved Race : Plutôt gravel ou route ? Cette course propose trois itinéraires de 400 à 2850 km. Autant vous dire qu’il y en a pour tous les niveaux. Un départ en Slovénie pour une arrivée dans les Alpes après avoir traversé 5 pays.
  • La French Divide : La 4ᵉ édition qui s’est déroulée en 2020 proposait un parcours de 2200 km à réaliser sur environ 15 jours avec pas moins de 32 000 mètres cumulés de dénivelé. Costaud ! La course a commencé à la frontière belge pour une fin proche de l’Espagne.
  • Le BikingMan : 6 courses en 1 au départ de Bastia. Cette course s’est déroulé en 2020 et a proposé un parcours de plus de 800 km répartis sur 5 jours.
  • La Gravel Tro Breizh : La GTB est une course qui propose de traverser les nombreux paysages de Bretagne, en passant par des endroits exceptionnels…
  • EuroVelo : Pour créer sa propre épreuve de bikepacking, sur-mesure. Il existe un tas de parcours préenregistrés en France et en Europe dont vous pouvez vous inspirer ou tout simplement copier. Que vous partiez de Bretagne, Alsace, du sud de la France, il y a forcément un itinéraire pour vous.

Si vous êtes plutôt compétition et que vous cherchez la performance, voici quelques courses très populaires :

  • Roc du Maroc : Une course à travers l’Afrique du Nord
  • Silk Road Mountain Race : Dans les montagnes du Kirghizstan, plusieurs centaines de KM à traverser
  • Act5 : En France, Allemagne, Belgique et au Luxembourg, une belle course à travers l’Europe.