Le guide d’achat d’un vélo d’occasion

L’achat d’un vélo d’occasion est un excellent moyen de maximiser votre rapport qualité-prix, à condition de prendre quelques mesures pour vous assurer que vous faites une bonne affaire.

Si vous souhaitez acheter un nouveau vélo, vous pouvez toujours faire des économies : que ce soit en faisant les soldes, ou en cherchant les bonnes affaires sur Internet. Cependant, si vous voulez vraiment faire un gros coup, l’achat d’un vélo d’occasion est une excellente option. Il existe de nombreuses façons pour les cyclistes d’économiser de l’argent, mais peut-être aucune meilleure que l’achat d’un vélo d’occasion.

Les vélos d’occasion peuvent être une excellente alternative aux vélos neufs. Non seulement vous en avez plus pour votre argent, mais vous pouvez aussi sauver un vélo d’une vie confinée au garage ou, pire encore, d’une mise en décharge.

Voici tous nos conseils pour acheter un vélo d’occasion et faire une bonne affaire !

Affinez votre recherche, soyez précis !

Que vous souhaitiez un vélo de route, de montagne ou ville, identifiez trois ou quatre modèles qui répondent à vos besoins.

Assurez-vous de connaître votre taille, puis cherchez dans les forums de cyclistes et sur des sites comme LeBonCoin et certaines marketplace de votre région, des modèles spécifiques à votre taille. Vous pouvez également consulter Facebook Marketplace, ou chercher des groupes Facebook spécifiquement dédiés à la vente de matériel de vélo.

Vous devriez également consulter les magasins de vélos proches de chez vous, pour voir s’ils ont des vélos de démonstration, des vélos d’occasion ou des vélos remis à neuf à vendre.

Cherchez un vélo à l’automne, pour maximiser vos chances de faire une bonne affaire !

L’automne est le moment idéal pour chercher un vélo d’occasion : Alors que les entreprises lancent les modèles de l’année suivante, de plus en plus de cyclistes cherchent à se séparer de leur ancien vélo. C’est particulièrement vrai pour les professionnels, les ambassadeurs de marque et les équipes d’amateurs, qui peuvent tous obtenir ou proposer régulièrement des remises importantes (ou totales) sur des vélos plus récents, mais usagés à l’approche d’une nouvelle saison ou d’une nouvelle année. Les magasins de vélos ou les marques locales cherchent également à rafraîchir leur stock et leur flotte de démonstration avec les nouveautés du marché à cette époque.

Étudiez le cadre du vélo, attention aux cadres accidentés !

cadre accident velo


Les petits éclats et les éraflures dans la peinture sont généralement acceptables. Mais les taches de rouille et les cadres avec des bosses ou des fissures sur les tubes ne sont pas bons, ce sont des points faibles et des zones où le cadre pourrait se briser à l’avenir.

Examinez attentivement les zones qui subissent le plus de contraintes en roulant (pensez à la partie située sous le pédalier et autour des joints du cadre, où les fissures sont plus susceptibles de se former). Mais examinez bien tout le cadre : des fissures peuvent se former à peu près partout, et vous ne savez pas si le vélo a été impliqué dans un accident ou malmené.

Inspectez les pièces maitresses du vélo

Le remplacement des roues – et d’autres pièces importantes comme une fourche de suspension ou une transmission – peut coûter des centaines, voire des milliers d’euros. Notamment s’il s’agit de pièces en carbone. Il faut donc s’assurer que ces pièces essentielles sont en parfait état.

Les pneus eux-mêmes sont assez faciles (et abordables) à remplacer, et une roue voilée peut généralement être réparée par un vélociste. Ce sont les jantes des vélos équipés de freins sur jante que vous devez examiner de près pour détecter tout dommage ou toute usure extrême. Les freins sur jante usent la surface des jantes au fil du temps. Les jantes en aluminium modernes sont souvent dotées d’un indicateur d’usure ; dès que cet indicateur commence à s’effacer, vous devez penser à remplacer la roue. Les jantes en carbone s’usent également avec l’utilisation des freins sur jante.

Si vous récupérez le vélo sur place et que vous en avez la possibilité, le mieux est de faire un essai rapide. Passez toutes les vitesses et testez les freins. Si vous n’êtes toujours pas sûr et que vous pouvez rouler, demandez au vendeur si vous pouvez emmener le vélo dans un magasin pour l’inspecter.

Comparez les autres annonces similaires sur Internet

Si vous achetez sur LeBonCoin ou d’autres plateformes, assurez-vous que le vendeur à des évaluations positives. Si le site n’en propose pas, il est préférable d’acheter localement et d’inspecter le vélo en personne.

Lorsque vous trouvez un vélo qui vous intéresse, vérifiez son prix sur Internet pour vous assurer que vous faites une bonne affaire. N’hésitez pas à essayer de négocier le prix, surtout si le vélo a besoin d’une remise en état approfondie, à moins que le vendeur ou la plateforme de vente ne l’interdise expressément.

Vérifiez si le vélo n’a pas été volé

Il arrive parfois qu’une affaire trop belle pour être vraie ne le soit pas et que vous achetiez un vélo volé, vérifiez qu’il ne porte pas de marque de sécurité.

Pour ce faire, vérifiez le numéro du cadre via le service gratuit Bicycode par exemple pour vous assurer que le vélo n’est pas répertorié comme volé. Vous pouvez également demander une preuve d’achat si le vélo est relativement récent.

velo vole

Récapitulatif des choses à vérifier sur un vélo d’occasion

  • Le cadre ne présente pas de fissures (la rouille ou les éraflures sont généralement superficielles et n’affectent que l’esthétique).
  • Les pneus sont gonflés
  • La chaîne et la cassette ne sont pas rouillées (elles ne coûteront pas cher à remplacer si elles le sont).
  • Les freins fonctionnent et les plaquettes ne sont pas usées.
  • Le changement de vitesse et l’engrenage sont efficaces
  • Les roulements fonctionnent et se déplacent librement sans aucune sensation de grincement (jeu de direction, pédalier et roues).

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :